Les enjeux du monde municipal

CONSTAT

Le Québec est entré dans un cycle à long terme de vieillissement accéléré de sa population. Dans cette vague de fonds, les baby boomers prendront graduellement leur retraite au cours des prochaines années. Dans le monde municipal, la relève présente donc un défi de taille alors qu’une partie importante du capital humain quittera la vie professionnelle active pour se consacrer à d’autres activités. Plusieurs directeurs généraux d’expérience quitteront donc leur fonction, emportant avec eux un bagage de connaissances précieuses.

Parallèlement, le gouvernement du Québec a implanté de nouvelles mesures qui ont eu un effet d’accélération sur la rotation des titulaires aux divers postes d’élus municipaux.

  • Mise en place de districts électoraux pour les villes de 20 000 citoyens et plus
  • Autorisation des partis politiques pour les villes de 5 000 citoyens et plus
  • Élections simultanées dans toutes les villes du Québec depuis 2005

Ces mesures ont contribués à renforcer les rivalités et les oppositions dans la gouvernance municipale en plus d’amener simultanément un plus grand nombre de nouveaux élus sans expérience antérieure. Ce phénomène a eu un effet de perte de la ‘’mémoire corporative’’ aux tables régionales des élus où plusieurs nouveaux maires y arrivent simultanément.

De ce fait, plusieurs élus d’expérience se voient contraints à une retraite forcée, alors qu’ils sont encore au sommet de leurs capacités, de leurs connaissances du milieu et de leur expertise municipale.

Nous retrouvons donc plusieurs élus et directeurs généraux qui prennent une retraite prématurée et qui ont encore le goût des défis sans toutefois prendre des engagements complets à long terme. De même, plusieurs élus et gestionnaires gagneraient à pouvoir compter sur une telle expertise pour les conseiller, les guider et les soutenir dans leur difficile tâche de la gouvernance municipale.

BESOIN

Compte tenu du constat précédent, un besoin crucial se pointe à l’horizon : une élection résulte maintes fois en la perte subite et importante d’expertise et de connaissance au sein d’un conseil municipal. Cet état de fait entraîne souvent une menace de changement de garde majeure au sein de l’appareil municipal dans les postes clés de l’organisation. L’effet combiné de ces deux facteurs contribue à une perte importante de la mémoire corporative et fragilise la qualité de la gouvernance de la municipalité en question.

D’autre part, les réponses traditionnelles aux problèmes municipaux s’adressent souvent à des aspects pointus ou techniques de l’organisation municipale. Par ailleurs, le ministère des Affaires municipales, bien qu’étant régulièrement interpellé pour intervenir dans des situations problématiques, n’offre pas d’accompagnement pour permettre aux dirigeants de se reprendre en main. Bien souvent, le ministère est contraint de s’impliquer comme ultime recours dans des situations s’apparentant à des tutelles.

Dans un tel contexte, un groupe de sages, formé d’anciens dirigeants de villes, est une réponse originale et efficace à ce nouveau besoin. Ces jeunes retraités possèdent individuellement un bagage impressionnant d’expertise et d’expérience qui habituellement demeure peu utilisé et anonyme à moins d’être canalisé efficacement par une structure dynamique et productive. Cette nouvelle structure sera orientée vers la promotion, le soutien et l’accompagnement professionnel ad hoc des dirigeants municipaux.